vendredi 26 janvier 2007

All That You Have Is Your Soul

La bonne nouvelle de la journée ? La date du partiel d'IP. Samedi 3 février, heure pour l'instant inconnue. Si si, samedi. Dans une semaine top chrono. A l'arrache, quoi. Youhou, ça sent les révisions intensives et bâclées à plein nez. Enfin, relativisons, relativisons...

Non mais je déteste l'ordre alphabétique. C'est vrai quoi, quel que soit le sens, je suis toujours celle qui se fait avoir. Evidemment, avec un W. Je suis toujours à la fin, parfois oubliée, au nom souvent écorché (oui, il y a un C avant le K !), et quand on décide enfin de prendre la liste à l'envers... Bim ! C'est pour me filer le premier horaire aux partiels.

Breeeef, journée quelconque, à part ce charmant interlude avec Valentinoes à refaire le monde (as usual) au Café du Vieux Colombier, pour changer de Saint Suplice (quelques mètres et quelques euros de différence!).

Au niveau cours, institutions politiques puis économie, les rumeurs commencent à circuler sur les sujets, aussi multiples et contradictoires que d'habitude :
#1 - sujets d'Institutions Politiques plus compliqués que d'habitude, beaucoup d'entre eux sur le Brésil, ceux de droit communautaire complètement incompréhensibles (dixit mon prof d'IP)
#2 - sujets d'Institutions Politiques normaux, bateaux, rien de très surprenant ; no comment sur le droit communautaire (dixit d'autres profs d'IP)
#3 - sujet d'économie sur le marché du travail (interprétation d'élèves de phrases de profs)
#4 - sujets d'histoire à 50% sur les textes historiques de F. Mélonio (que je n'ai point, merci d'avance à toute âme charitable qui pourrait me les faire parvenir...), avec l'heureuse possibiliter de pouvoir tirer DEUX sujets Mélonio (dixit mon prof d'histoire, précédé d'un « pour le partiel... euh... dites-vous que vous avez toujours la note de contrôle continu pour vous rattraper... »)

Donc voilà, comme le dit la chanson de Tracy Chapman, all that I have is my soul pour me motiver, et une semaine chrono pour réviser.

1 commentaire:

l'homme qui rit a dit…

y'a un petit air d'Italie qui plane...

c'est vrai que c'était improvisé comme saut au café, mais c'est ca qui est génial, affreusement parisien et spontané aussi

refaire le monde et un peu de ce que nous lui donnons comme couleurs
on commence à avoir l'habitude

juste pour te souhaiter de découvrir les joies des partiels mais surtout bonne chance et courage dans l'épreuve!