dimanche 11 février 2007

Derniers bons moments



Malgré les mésaventures partiellaires que j'ai déjà racontées, ces derniers jours ont été très agréables, et il y a eu plein de bons moments.


D'abord, le café avec Chloé vendredi après-midi, tout simplement génial ! Chez Prosper (on ne change pas les bonnes habitudes !), vue sur le boulevard, avec des chocolats viennois, des discussions comme nous seules savons les faire, un joli collier avec (carrément !) un coeur en pendentif, on a même vu passer M. Jury, qui fume, nan mais n'importe quoi, franchement, souvenirs souvenirs... Bientôt un nouveau concert, bientôt de nouvelles occasions. Ca m'a fait plaisir de te voir, nos retrouvailles sont toujours si réussies !


Ensuite, la soirée avec les filles, vendredi soir, pas trop tard puisque j'avais ce fameux oral le lendemain, mais juste assez pour se détendre et oublier un peu tout ça... Au Georges d'abord, rue de la Huchette, avec Maëlle, Carole, Morgane et Mona, échanges de potins (encore et toujours!), bilans des partiels, projets de vacances, la rentrée au loin... Puis l'Urgence Bar, plus nombreuses (Ludivine, Anne-Claire et d'autres copines arrivées entre temps), un « joyeux anniversaire » chanté comme il se doit, un joli cadeau plein de souvenirs et d'avenir (merci Maëlle!), des hurlements d'excitation, des coups de fil comprometteurs, et au total une ambiance délirante grâce à des biberons (trop alcoolisés pour moi!) et à notre sympathique dj (killing me soflty fever!).


Après, samedi, journée de retrouvailles avec Rémi revenu de Poitiers passer les vacances à Paris. Rémi fidèle à lui-même avec ses rayban, ses dunhill, sa veste cintrée, ses converses-rouges-assorties-à-l'écharpe, et son petit pull, pas en cachemire, mais presque – non non, tu n'es pas une fashion victime ! (I'm joking, and you know it !)... Déjeuner au Sushi House d'Odéon avec Stefano, à faire genre en parlant trois langues à la fois, à discuter potins, fac, scpo, soirées, etc.. Puis nous sommes partis tous les deux, faire d'abord du shopping peu fructueux, et ensuite traverser comme toujours la moitié de Paris à pied... Partis de Saint-Germain, nous nous sommes retrouvés rue de la Roquette, au premier rang de la terrasse de la Rotonde, avec un café, à regarder passer les gens, à discuter mode, histoires de coeur, d'amitié. Suite du périple dans le Marais, encore une fois ce petit jardin désert, avec la statue et le mur de ruines ; on continue vers Beaubourg, et on finit sur la pointe de l'île du Pont Neuf, à regarder la Seine et ses vagues, la tour Eiffel dans un coin, Piaf et son « je ne regrette rien » dans ma tête, ta Dunhill pour marquer le coup, « pense à la postérité » ! Déjà la fin de l'après-midi, les pieds en compote, mais la tête pleine de souvenirs, d'idées et de bons moments à venir, puisqu'on se revoit bientôt, pas vrai ?!


Enfin samedi soir en famille, Pedro et le Commandeur à la Comédie Française, mise en scène surprenante mais un tout très très réussi... Suivi d'un dîner au Café de la Paix (il fallait bien fêter dignement mon anniversaire!) à tomber par terre, un turbot poëlé à la sauce au beurre, suivi d'un croustillant chocolat-noisette... Miam !


Une fin de semaine réussie, et un anniversaire magnifiquement fêté, bien qu'à retardement.

2 commentaires:

Chloé a dit…

Oui, toujours réussies, ces retrouvailles, vraiment! J'adore quand on se voit.

Encore BON ANNIVERSAIRE!!!!

Gros bisous

Chlou

l'homme qui rit a dit…

courage pour les épreuves que tu as passées et pour celle que tu traverses en ce moment

j'ai une semaine qui s'annonce épouvantable,
mais ca m'empéche pas encore de passer ici laisser une trace,

éspérant que les choses se passent bien de ton coté,

gros bisoux