vendredi 11 janvier 2008

Le thésard et le caviste.


Bon, je reconnais avoir accumulé un peu de retard blogalistique. Mais, si j'en crois le nouveau dicton « postez moins, postez mieux » (comment ça c'est un dicton qui n'existe pas ?!), ça devrait aller.


Pour résumer, la semaine est (encoooore) passée à la vitesse de l'éclair. Mémoires rendus, capitales européennes quasi-bouclées, exposé d'anglais passionnant devant... les deux personnes qui ont daigné venir au cours de rattrapage (donc ce fut d'autant plus facile), bref, je recommence à avoir du temps libre, ce qui est plutôt méga-cool.


Avec tous les rattrapages de cours annulés pour cause de proximité de fêtes (et après c'est l'administration qui veut nous égorger hein), et les huit heures de cours non-stop bi-hebdomadaires (et quand est-ce que je mange, moi, hein ?!! j'ai fini ces deux journées pratiquement en hurlant JAI FAIIIIIIIIM – eh oui l'appel du ventre, j'y peux quoi ?), heureusement qu'il y a eu plein d'interventions, du coup ça passait plus vite.


Donc, entre autres, on a rencontré quelqu'un qui vient de publier sa thèse sur les gardiens de prison, en sociologie (bon, ok, le vrai titre c'est « pouvoir politique du niveau local au niveau européen » mais vous allez pas chipoter, nan ?!), et c'était traitraizintéressant, sauf que bon, le monsieur, il a un peu trop parlé de Foucault (mais c'est boooon on l'a déjà lue la fiche de lecture sur Surveiller et Punir !), et pas assez de son boulot, m'enfin.


En Marché du Vin, après avoir rendu mon oh combien passionnant mémoire sur les bouchons (« Un seul exemplaire ça suffit, mademoiselle » « mais mais mais vous en avez demandé deux avant Noël » « euh... oui mais non. » « P*tain mais... JVIENS DE TUER UN ARBRE LA !!! » ou plutôt « P*tain mais... JAI SAOULE MON PERE POUR RIEN LA !!! » (eh oui mon père est le fournisseur officiel en photocopies/impressions, rôle qui a l'air de le gaver grave, d'ailleurs ça fait longtemps que je n'ai pas eu droit à la petite réplique « nan mais tfaçon tu m'parles que quand tu veux des photocopies (ou de la thune, au choix), c'est bon, dégage, chuis pas une machine gnignigniin » (faut que j'arrête de parler de mon père))), on a rencontré un caviste parisien.


Bon, ce fut assez intéressant, mais surtout drôle, entre le prof qui sur-interprête :

« oui donc on a un peu discuté avant que vous veniez, et en fait la majorité des étudiants ne sont jamais allés chez un caviste parce qu'ils ont vraiment peur... »

(Alors qu'on avait dit « ouais nan on s'y connait pas, et puis le caviste c'est cher, et puis en plus c'est chiant d'avoir tout de suite quelqu'un « jpeuxvousaider / questquivousfaut / paricilacaisse ». »)


Et le caviste

« nan mais moiiii, vous savez, j'agresse pas les clients, j'essaye de tisser une relation cool avec eux, on discute vachemeeeeent, même avec ceux qui me prennent toujours mon premier prix à quatre euros... » (vieeeeeeeens dans ma boutique, viens !)


« Et hum quelle relations vous avez avec les autres cavistes parisiens, ou les chaînes du genre Nicolas ? » (vous aurez reconnu là l'une de mes questions super intéressantes... Qui a dit nan ?)

« Naaaan mais la concurrence c'est la concurrence, moiiii j'suis ami avec tout le monde quoiiii (ben voyons)... Mais bon, chez Nicolas ya aucune liberté pour le caviste, ni de devanture, ni de commandes, ni d'organisation de la boutique, ni d'offres de dégustations, et puis depuis que ça a été racheté par Castel c'est n'importe quoi, et en plus un de mes amis a pas été embauché parce qu'il était surqualifié ! » (ok c'est bon, t'excites pas, on ira plus chez Nicolas !!!)


Enfin bon, c'était somme toute très intéressant, et j'ai appris que certains grands malades dépensent... 150 000 euros par an chez lui, et on était tous ohmygooood ! (ie c'est pas demain la veille que ce sera nous, mon poulet !)

5 commentaires:

fisoan a dit…

150 000€ en vin? et il y en a qui n'ont pas accès à l'eau potable...!

grégory a dit…

tu me retires le vin de la bouche fisoan, je m'apprêtais à fournir la même réplique :)
sinon au "niveau" du thésard qui vous a fait une conférence de haut "niveau" sur les "niveaux", je pense que tout son talent est résumé dans le titre, et qu'il aurait fallu lui dire : "non mais t'es gentil tu reviendras nous voir quand tu auras trouvé un nouveau titre, merci, au suivant !"

Ana(-Caroline) W. a dit…

non non, c'est le nom du cours, pas de sa thèse ;) (nom que j'ignore, d'ailleurs - je sais juste que c'est sur les gardiens de prison)

grégory a dit…

oups désolé ana-caroline j'ai mal lu..

Ana(-Caroline) W. a dit…

c'est pas grave grégory C. ! et sinon je suis tout à fait d'accord avec vous... mais bon, allez, si ça se trouve, lesdites personnes donnent aussi 300 000 euros par an pour les problèmes d'eau potable... (comment ça, personne n'est convaincu ?!)