mardi 15 janvier 2008

Damienriceophilie



Oui bon, et pour finir sur la lancée « je fais les soldes », j'ai également acheté un cd. Ouah, ça doit faire quoi, cinq ans que j'ai pas acheté un cd ? Maiiiis je suis une fille rangée maintenant, finie l'illégalité, le téléchargement, toussa toussa (streaming ? C'est quoi streaming ?), donc en même temps j'ai entrepris de me reconstruire une discothèque digne de ce nom


(ça s'appellera ana's club, y'aura plein de néons et faudra être habillé fashion comme dans Rues de Feu... ouais nan, faudra juste une étagère pour ranger des disques en fait)


J'ai donc acquis (magnifique verbe, « acquis », je m'y suis reprise à trois fois avant de le conjuguer correctement, dis donc, NAN, j'suis pas demeurée – juste correcteur-wordisée) le disque 9 de Damien Rice. Et je trouve que j'ai super bien fait. J'avais oublié la qualité, les sensations multipliées par dix quand c'est écouté sur une chaîne digne de ce nom, et non pas par des hauts parleurs d'ordinateur, ou dans des écouteurs d'ipod. (ouah, plus matérialiste comme paragraphe, tu meurs !).


Ce disque, ces mélodies, cette voix, ces mots sont tout simplement... à couper le souffle. Tristes, c'est vrai, mais j'aime les chansons tristes, c'est mes préférées, quel que soit mon état d'esprit. Et d'ailleurs, j'y ai trouvé LA chanson qui se place désormais en tête de la liste « mes chansons les plus triste du monde ».


Cette chanson, je l'écoute en boucle, depuis dimanche. Cette chanson, je l'avoue, elle m'a fait un peu trop trister, comme dirait l'autre (enfin son fils). Cette chanson, j'en ai encore les paroles qui raisonnent au fond de ma tête. Cette chanson, je pense en l'écoutant à tant de choses, vraies ou non, passées ou pas.


Cette chanson c'est Accidental babies.


Et sinon en ce moment je pioche aussi dans les disques de mon father (ça commence à parler un peu trop de lui aussi là hein), du coup j'écoute en boucle des classiques de chez classique, c'est-à-dire Wish you were here de Pink Floyd, et Harvest Moon de Neil Young, dont je vous met le clip d'un live...





10 commentaires:

grégory a dit…

Tu vas rire, je ne connais pas du tout damien rice, m'en vais l'écouter..sait on jamais.
Marius te fait un clin d'oeil -il comptabilise ses royal tease- Tchiiiiiiiiing de "Money", PINK FLOYD.

Ana a dit…

okaydokay, tu me diras ce que t'en penses alors ;) "9 crimes" est pas mal aussi

et merci marius pr le clin d'œil, faut dire qu'il a des expressions qui valent le détour !

Ana a dit…

et "the blower's daughter" est trai trai bien aussi

l'homme qui rit a dit…

trés trés bien tout ca
plus de Pink Floyd!
et puis Damien Rice ca ressemble à Aaron aussi, enfin plutot Aaron qui s'inspire de Damien Rice

y'a des fans dans ma classe aussi, surtout des filles....

on m'en avait parlé avec un autre nom de chanteurs anglais, je vais essayer de m'en souvenir

l'album "Atom Earth Mother" des Pink Floyd devrait te plaire aussi

Ana a dit…

Lhomme kiri : ce serait pas Ray Lamontagne desfois ?

fisoan a dit…

Non rien, sauf que j'ai beaucoup aimé ton billet :-D

Ana a dit…

merci fisoan ;)

grégory a dit…

oui c'est vrai qu'il bien ton billet au fait

Ana a dit…

n'importe quoi :D bon t'as écouté damien rice ou bien ?

l'homme qui rit a dit…

c'est pas Ray Lamontagne le mec dont je parlais je crois que c Brian Adams ou Richard Ashcroft