samedi 12 janvier 2008

Blogueuse de type moyen.



Vous n'êtes pas sans savoir qu'en ce moment... c'est les soldes. Alors du coup, les blogs de filles se partagent en deux tendances. La première c'est « ohhhhh c'est les sooooldeees trop bieeen regardez les 32 paires de chaussures que je mettrai jamais que j'ai achetées, à 190 euros au lieu de 350 !!! » ; la seconde c'est « nan mais t'façon, les soldes c'est pour les pouffes, ranafoutre des promos, des queues à la caisse, et des fringues qu'on s'arrache ».


Alors voilà. J'avoue que je m'apprêtais à rejoindre le deuxième groupe, j'avais même commencé à écrire mon petit article de « ehhh non je suis pas la sale petite fille à papa tendance bobo que vous croyez, haha, je fuis les soldes comme la peste, et en plus j'aime pas faire les magasins, ça vous en bouche un coin, hein ?!!! ».


Faut dire, c'est vrai. J'aime pas faire les boutiques. Les enfilades de magasins, la queue dans les cabines, la chaleur, les chaussures à enlever (et les éventuels collants), l'attente à la caisse, sans parler des fois où tu te vois dans le miroir et tu te dis « ouhlala c'est tellement moche, j'aurais jamais dû essayer quoi que ce soit avant d'avoir perdu 180 kilos »... Ça me gonfle. La dernière « aprem' shopping entre filles » (tu parles d'une blague) remonte au début mois de novembre, avec Sophie, et au bout de 2h j'en avais bien marre, et avant ça, je ne me rappelle plus... J'achète plutôt par hasard en fait, et surtout, surtout, surtout, seule. Souvent c'est quand je suis en avance pour aller en cours, où je rentre dans une boutique juste pour voir, j'essaye un truc, c'est parfait, alors paf, une folie, de temps en temps.


Donc du coup, les soldes, ça m'intéresse encore moins. La bataille pour les fringues, euh, ouais, mais nan. Le monde, le bordel dans les rayons, très peu pour moi, merci.


Sauf que. Bah oui, ya un « sauf que ». Sauf que hier aprem', je devais aller chez le médecin, et, comme je ne savais pas à quelle heure j'allais sortir (les médecins...), j'avais donné rendez-vous à V. à 17h30 à Bastille. Sauf que le vaccin a été expédié illico presto et que, à 16h et des poussières, j'étais Place Daumesnil, avec la flemme de repasser par chez moi... Donc je me suis laissée tenter. J'ai pris le métro jusqu'à Faidherbe, et puis j'ai remonté le faubourg saint Antoine à pied. Et je suis passée devant un Monoprix.


Alors là... la tentation a été trop forte. Eh oui, faut dire que Monop', ça devient trop branché de la life. Et faut dire aussi que les fringues sont très pas mal, bien coupées, pas très chères, itou itou (c'est pas Eugénie qui dira le contraire !). Et faut dire aussi que je suis déjà une bonne adepte de celui de la rue de Rennes (m'enfin, celui-là, c'est pas pareil, c'est sentimentaaaal – ouais, j'ai des sentiments pour un supermarché, ça t'dérange peutêtreuh ?), dans lequel je passe à peu près deux fois par semaine (je vous rappelle que chez moi c'est pas moi qui fais les courses, hein) ; c'est un peu mon H&M à moi, si vous voulez, sauf qu'en plus il y a un rayon produits de beauté (j'aiiiiiime les produits Mixa bébé, haha).


Donc bref, pour en revenir à mes moutons, je passe devant le monop', et je me dis « boooooooon allezzzzzz on va faire un petit touuur » et voilà, comme d'hab', l'appel du produit et tout le tintouin, je me retrouve dans une cabine à essayer une dizaine d'articles, robes et jupes pour la plupart, comme d'hab' quoi. Bon, tout m'allait à peu près, et rien de trop cher. Du coup, j'ai établi des règles : 1. virer ce qui ne va avec rien de ce que j'ai (et hopla moins 4 articles), 2. virer ce qui ressemble trop à ce que j'ai déjà (et zou, toutes les robes grises, out out out), et me voilà avec un seul article.


Forcément, la petite robe rose flashy à la Jacqueline Kennedy, pour pas même 20 euros, et qui ira à merveille pour ma soirée d'anniversaire que j'organise bientôt, je n'ai pas pu résister ! mais au moins, je crois que j'ai le mérite d'avoir shoppé utile...


Du coup, je ne me situe plus du tout dans la second catégorie... mais pas tout à fait dans la première non plus, i'd say. Alors je suis quoi ? Une blogueuse de type moyen ?

5 commentaires:

Eugénie a dit…

Monoprix c'est le bien, je le dis toujours mais personne ne me croit jamais. Merci : )

Ana(-Caroline) W. a dit…

De rieeeen ;) faut dire, tu ne me croiras peut-être pas, mais j'ai souvent une petite pensée pour toi quand on me dit "oh trop bien ton haut, tu l'as acheté où ?" "monop'..." !

Amylee a dit…

Tu es une fashion blogeuse, that's all ! Moi en ce moment, je flash plutôt sur la déco et pas trop sur les fringues !

grégory a dit…

T'es une blogueuse haut de gamme ana !!!!!!!!
En fait la question c'est pourquoi la blogueuse doit parler de ses courses ? on doit savoir absolument ce que vous achetez ?

Ana(-Caroline) W. a dit…

amylee : fashion blogueuse ! merci du compliment ;) et bon anniversaire encore une fois :D

grégory : c'est de l'ironie encore ? hein hein ? :D et plutôt que de répondre à ta question, je te la retourne : on doit absolument être au courant de tes visionnages et re jouages matchs de foot présents et passés ?! ;)