mercredi 20 juin 2007

C'est quoi le problème avec les préfets ?!



Je tenais à dire merci à l'illustre inconnue et à sa copine Marion, qui ont pris et formalisé leurs notes du cours de B. Rémond ("l'homme qui parle plus vite que son ombre" dit l'entête) ! C'est très joli, en rose et bleu, et les petites injonctions privées font bien rire, au milieu de toute cette décentralsation...

« en 1983, date d’anniversaire de la sœur d’Amandine et du cousin de Marion, la loi a modifié le processus électif, puisqu’une liste arrivée en tête à 50% des sièges si majorité absolue, le reste étant distribué à la proportionnelle. »

« Avant la décentralisation, cela n’avait aucune importance car pas de pouvoir décisionnel (Marion et moi, on commence à péter un câble. Si vous vous tapez des meilleures notes que nous, on vous traîne en justice.) »

« On retrouve donc cette fonction normative dans chacun des pays que ce fabuleux tour d’horizon autour de l’hexagone nous offre (ouhlala je me sens plus, là), bien sûr sous des modalités différentes (et qu’il convient d’étudier attentivement) (reum). »

« Fonctionnement : avant une décision il y a toujours une délibération. Nono ayant visiblement eu peu de temps pour s’attarder sur de telles futiles balivernes administratives, pour plus de détails veuillez consulter un manuel. »

2 commentaires:

logique ! a dit…

L'illustre inconnue semble se prénommer Amandine, non ? ...

Ana(-Caroline) W. a dit…

peut-être, enfin dans le reste des cours elle dit toujours "moi", alors Amandine est peut-être une tierce personne.... ?