lundi 24 mars 2008

Headphone Girl


Je lisais l'autre nuit sur LadiesRoom (une fois n'est pas coutume...) un article sur les headphones. Oui, les gros écouteurs méga-trendys, là. Et l'article disait, notamment :


« Et puis sont apparus les casques. D’abord réservés aux ouvriers conducteurs de grues, aux aiguilleurs du ciel et aux DJ qui en ont fait une attitude de la night (qui ne rêve pas de porter un bon gros Sennheiser sur une seule oreille, en laissant l’autre libre pour pouvoir caler le morceaux suivant, la tête penchée et dans un mouvement de l’épaule remontée très très technique et très très sensuel?), le casque est devenu du jour au lendemain l’accessoire branché de tout un chacun, de l’étudiant avachi direction Jussieu au jeune beau du 16ème qui fait attention à ne pas froisser son pardessus direction La Défense, en passant par des gamins tecktoniks direction Châtelet. La minette à frange et en bottes camel vintage s’y est aussi mise, et tout le monde est d’accord pour trouver ça sexy. »


Evidemment ça m'a fait tilter. Parce que oui, moi aussi j'ai un casque, et oui, moi aussi je trouve ça trop fashion de la life. Mais plus que fashion, je trouve ça génial, dans tous les usages du casque. Je n'avais jamais été autant isolée en écoutant de la musique, et je n'avais jamais été plus contente de faire l'autiste en sortant de Pipo, du genre oreilles bouchées, tête baissée, partons vite partons loin (hum). J'ai été surprise par la qualité d'insonorisation : je n'entends plus arriver le métro, et par la même occasion je n'entends plus les vieux dragueurs de service (eh mad'moiseeeelleuh !), et en plus, j'écoute de la musique trop hype, vu que j'ai refait il y a peu ma sélection (oui parce que bon, Dalida et Julio, ça va bien hein)


du coup, dernièrement j'écoute (et vous recommande, of course - les links sont mes préférées)


Kate Nash, Made of Bricks (connue, je sais)

Feist, The Reminder (connue aussi, je saiiiiis)

LCD Sound System, Sound of Silver (non, je n'écoute pas QUE NYILY !)

Sebastien Tellier, Politics (eurovision fever)

Cocoon, My friends all died in a plane crash (sympaaaaa comme titre)

Kings of Convenience, Riot on an empty street

Moriarty, Gee whiz but this is an lonesome town

Gary Jules, dont je n'ai trouvé que Youtube pour vous linker Falling Awake...


et, au niveau podcasts (parce que oui, j'ai ENFIN découvert la merveilleuse utilité des podcasts) :

Masse Critique, l'émission de Frédéric Martel sur France Culture.


Voilà voilà. Dis comme ça, ça fait peut-être un peu trop bobo-hypisante un tantinet prévisible, mais ranafoutre, c'est comme ça, et c'est tout.

3 commentaires:

l'homme qui rit a dit…

plein de bonnes choses dans ce post
et bien y'a des gens qui n'ont pas encore de "headphones" et rêvent bien d'en avoir un!

et puis c'est quoi le problème avec Dalida?

en tout cas je vois que t'écoute du bon son, c'est bien de poster des liens , je va faire pareil

l'émission Masse Critique, c'est là ou étaient passés les Shades, le monde est petit...

Ana a dit…

valentinoes, t'es sûr que c'était Masse Critique ? c'était pas Tentatives ou un truc du genre ?

Sof a dit…

Ehhhhh non j'ai un monopole sur I'd Rather Dance With You !!