lundi 25 février 2008

Risoul, trop pire cool



Ahhhh de retour de Risoul, la tête et les idées fraîches, après une semaine de beau temps total et de ski (plus ou moins) intense... C'était ambiance colonie de vacances, remixée, bien évidemment à la sauce de notre chère école, car, quand les habituels « rebelles » du fond du car entreprennent, vers les trois heures du matin, un quizz de dates historiques, tout en faisant bénéficier l'ensemble des passagers d'un enregistrement soporifique des discours de Raymond Aron sur Montesquieu... ...pas de doute, c'est bien Sciences Po !


La semaine est passée à une vitesse incroyable et, si on retire les heures d'attente dans le froid polaire à l'arrivée, la journée de départ passée de café en café à ne rien faire, les quelques bleus que j'ai sur les cuisses (et pas de teq'paff ici, hein) et le rhume que je me traîne depuis trois jours, on en garde des souvenirs géniaux.


Avec mes trois colocs, Carole, Nora et Juliette, la vie en communauté a été une partie de plaisir, avec quelques tâches prédistribuées (a qui achètera les baguettes le matin / préparera les repas / fera la vaisselle), et les sessions délibérées de commérage à l'appui, à nous faire remarquer sur les télésièges (« c'est drôle, deux blondes qui ragotent sur une blonde », nous a d'ailleurs lancé un illustre inconnu).


L'appart a été pratiquement tout le temps sans-dessus-dessous, mais c'est bien parce qu'on aime ça. Les repas étaient épiques, et nous avons été bien contentes, à certains moments, que personne ne nous voie, et que les murs aient été si épais que même quand nous hurlions toutes les quatre des tubes d'un niveau intellectuel laissant à désirer, personne ne nous aie entendues (incroyable... mais vrai !). Quand à nos provisions, si nous n'avions pas d'alcool, je peux vous assurer que la grenadine et les BNs ont fait fureur lors des parties nocturnes de tarot.


La semaine a été rythmée au son de Justice (Because we / are / your friends // You'll / never be alone again / you come onnnnnn...) , de Rise Up (I want to flyyyyyyyyy // over the rainbowwwwwww // so highhhhhhhh) et de vieux tubes ringards, sans oublier une heure passée à chanter la BO des Chansons D'Amour in extenso.


Les pistes étaient belles, pas très nombreuses, mais assez pour ne pas s'ennuyer en six jours, la neige de moins en moins bonne au fil des jours, mais on ne va pas se plaindre, le bar l'Apache et la boîte La Grotte Du Yéti (vous admirerez la profondeur des appellations) vite connues, mais du moment qu'on a un peu d'alcool et de la musique, que demander de plus ?!



Bref, plein de bons souvenirs, de grands fou-rires et une bonne déconnexion avant le 2d semestre...

6 commentaires:

Carole a dit…

Certes, c'était trop pire cool mais...

... FUCK LA SOCIETE. Raaaa :)

Ana a dit…

carooooooooooole !!!!

ainsi que
Une seule solution... !

fisoan a dit…

ils sont l'air aussi marrant que les étudiants en droit ceux de science po... les boules!

Ana a dit…

mais non fisoan, il faut prendre ça au 45è degré....... :D

grégory a dit…

la tête de yeti que tu devais faire en retrouvant Paris et ce 4ème trimestre en perspective.

Ana a dit…

grrrrrr greg', tu l'fais exprès ou bien ?! Enfin en fait ça va, pcq j'ai encore une semaine de vacaaaaances =)