mardi 18 décembre 2007

Un Noël à Hollywood


Ca commence par un mail de A., reçu à 18h et des poussières.

« coucou ana,
y'aurait moyen que tu m'achètes des collants transparents?
genre des pas chers, enfin ce que tu achèterai pr toi...?
j'ai complètement oublié et je suis trop à la bourre la ...
merci
bisous
A CE SOOOOOOOOOOIR !!! hihihi »

ça continue par un coup de fil de M. « t'as pas une bouteille de vin
chez toi ? Moi j'apporte de la vodka...
...(en chuchotant) histoire qu'on se mette une grosse race !!! »

Non mais, quel langage quoi. Ces jeunes, j'vous jure, toutes des dévergondées. Bref ! à 22h, cheeeeers. On fait péter le Bordeaux pendant que mesdemoiselles s'habillent, se maquillent, se rereregardent dans la glasse, et vers 23h30 nous voilà parties.


Destination les Champs Elysées, le Planet Hollywood. Peu de monde a l'entrée, on rit trop fort, on fait des commentaires indiscrets, on danse à même les vestiaires, nan mais c'est bon quoi, faut savoir se lâcher dans la vie !


Une fois sur la piste de danse, la soirée n'a d'abord été qu'embrassades et retrouvailles, du genre « saluuuuut ça vaaaa » et « ça fait tellement longtemps qu'on s'est pas vuuuus ! », puis podiums et danses endiablées, sans oublier la partie potin « hannnn nan mais comment ils ne vont pas DU TOUT ensemble !!! ».


Et avec tout ça, on n'a bien sûr pas oublié de boire ; ma première teq'paff fut tout simplement mortelle, et elle explique notamment un certain black out de quelques heures - ne me demandez pas ce qui s'est passé, je n'en sais rien !!! enfin si, je me rappelle d'avoir été retrouvée par Charlène et Coline assise par terre devant les toilettes (super glamour dans le genre).


Vers cinq heures, extinction de la sono, j'ai découvert que la chanson traditionnelle de fin de soirée à Pipo est « les lacs du Connemara » de Sardou – un jour il faudra qu'on m'explique. Et puis il y a la sortie de boîte, dans le froid et la nuit, quand on ne sait plus trop si on doit souhaiter une bonne fin de soirée ou une bonne journée...


Enfin, le premier métro, mon premier premier métro, presque désert, entre sciences pistes aux yeux rouges de fatigue et d'alcool et gens qui, eux, vont déjà travailler... Arrivée chez moi à 6h, ni une ni deux, au dodo, sans même me démaquiller, ni me laver les dents (oui, je sais, saimal)...


Levée ce matin à 11h passées je me retrouve vers midi à perdre mon temps sur msn...


A. dit :

attends, au fait t'es sortie avec J. hier soir non ?

Moi :

arrête, ça a déjà fait le tour de la terre ?




4 commentaires:

Anonyme a dit…

fantastique!

grégory a dit…

J. c'est Johnny Walker ? Elle a bon dos la teq'paf, elle a bon dos ;)..

Ana(-Caroline) W. a dit…

@ grégory : nan c'est pas johnny walker :p et sinon je nuance : je suis au courant de ce qu'il s'est passé avec J., c'était APRES la descente de teq'paf. Mais bon, j'allais pas donner tous les détails, hein :p

grégory a dit…

Pr Yunus ?!!!!!!!!! Cette femme est en train de se justifier ! Elle est coupable !