samedi 22 décembre 2007

Noyeux Joël !


Cette semaine est passée à la vitesse de l'éclair, et j'ai encore tant de chose à faire. Pas le temps de vous écrire le quart des choses dont j'avais envie, pas le temps de voir tout le monde, pas le temps de vraiment profiter, et bien évidemment pas le temps de travailler tout ce que j'aurais dû (mais queeeeel mémoire comparatif sur le Dia Art Foundation et le Walker Art Center ?! et queeeeeel commentaire d'arrêt ?!!).


Bref, des derniers cadeaux de Noël achetés à l'arrache parce qu'il y avait trop de monde, et que j'en avais marre de tourner, aux cafés à rallonge pris dans des endroits secrets de l'île Saint Louis, en passant par un petit concert de la miss L. hier soir, je n'ai vraiment eu le temps de rien.


Mais, pour faire court, je vous dirai juste que suis tout simplement contente.


Contente d'abord de ces inscriptions pédagogiques, sur lesquelles je vous épargne mon habituel couplet de yen-a-marre-cest-quoi-cette-administration, puisqu'elles ont été cette fois bouclées en 20 minutes top chrono, que j'ai des horaires quasi-nickels, et que je n'ai pas, oh joie, de cours dont je ne comprends pas les titres. Niveau profs, il y a aussi du gratin, y'en a même qui ont des pages wikipédia (ouais, ça m'impressionne. pas vous ? Il m'en faut peu, je sais)


Contente surtout d'avoir revu Rémi, en compagnie de Constance et Stefano, même si les pâtes au gorgonzola étaient écoeurantes ; contente d'être toujours en contact avec Superrafa malgré ses vannes douteuses ; contente de voir plus souvent V., il était temps ; contente malgré moi d'avoir des nouvelles de P.; contente d'avoir pu passer un peu de temps avec my swedishe Sophie qui part bientôt, etcetera, etcetera.


Bref, contente de ne pas réussir à me coucher avant 2h, contente de ne pas arriver à me reposer, contente de ne toujours pas savoir où je veux aller en troisième année, contente de dépenser trop, trop vite, trop malgré moi, contente de boire trop souvent, contente de ne plus me rappeler, contente de m'en foutre, contente de profiter, contente, contente, CONTENTE !!! Chais pas, ça doit être l'euphorie de Noël, mais là, juste là, tout va.


Et donc, sur cette explosion de joie, Noël tant attendu arrive enfin, (J-2 avant de pouvoir ouvrir les cadeaux qui s'entassent sous mon sapin facebook – et les vrais aussi, accessoirement), et je pars demain, dès l'aube, à l'heure où blanchissent les HLMs, pour un autre de ces interminables périples voituriers, histoire d'arriver (oui, c'est paumé, mais oui, j'ai hâte). Du coup, on se retrouve vers le 30/31, date de retour et autres plans n'étant pas encore arrêtés...


Joyeux Noël !

2 commentaires:

chloé a dit…

joyeux noel aynay :)

grégory a dit…

"à l'heure où blanchissent les HLM", comme tu causes bien. C'est beau.
Joyeux Noël !