jeudi 15 mai 2008

fun in the sun


J'aime la chaleur de l'été, même si nous ne sommes que début mai. J'ai passé le week-end dernier à sillonner Paris, à marcher dans mes vieux quartiers, le douzième, le vingtième, tous ces endroits où je croise toujours quelqu'un, même si on ne se salue toujours pas.


J'ai fait des lignes de métro entières. De Cité à Sèvres-Babylone, de Convention à Opéra, de Gare de Lyon à Abesses, d'Etoile à Nation. J'ai vu et revu les parcs, Monceau, Buttes Chaumont, Versailles, et le petit jardin derrière l'église de Saint Germain.


J'ai bu des capiroskas à des heures trop décentes avec S., et rencontré des Américains à des heures trop tardives avec L. et V.. j'ai revu Rues de Feu et joué les gardes malades avec R., fait un gâteau au yaourt et partagé des potins en regardant Love Actually avec C..


Je suis rentrée à pied aussi, au lieu de prendre mon rituel bus 63, mais le soir, je n'y arrive pas... pas encore, on dira, et on s'arrêtera là. De Saint Michel, je suis rentrée, le long de la Seine, de l'Institut du Monde Arabe, de la Gare d'Austerlitz, après une (autre) soirée-réunion-sda, dans la chaleur, à onze heures passées. La musique dans les oreilles, les talons au bout des mains, à la fin.


Et aujourd'hui... ...aujourd'hui il pleut.

7 commentaires:

grégory a dit…

Quel marathon !

Mathias a dit…

Et aujourd'hui il pleut sur Londres aussi. Mais le comble, c'est que j'avais des exams importants jusqu'à hier et que toute la période de révision a consisté a se faire violence pour s'enfermer dans la bibliothèque alors que le soleil brillait de mille feux et que les jardins étaient bondés d'adipeux en sueur. Maintenant que je suis (presque) libre l'été est terminé. La frustration est a son paroxysme.

Anaïs a dit…

La raison du mauvais temps est toute simple voyons ! ! Tant que les élèves de l'école du Louvre ont des exams il fait beau et après c'est pour les chiens. La preuve ? Il a commencé à pleuvoir quand les derniers élves de la dernière épreuve sortaient de la salle. Et c'était pareil l'année dernière. Désolée ^^

Sinon pour te répondre ; je pars ce soir ! !

Ana a dit…

greg : non mais c'était très cool ! et puis bon moi je préfère le barathon, ah ah ah

mathias : oui mais bon, Londres sans la pluie, c'est juste pas drôle, n'est-ce pas ? les flaques, la foule, les coups de parapluie sur les trottoirs trop petits... ahh :)

anaïs : ouais, c'est ça, t'es maudite, et l'edl avec, ah ah ah. La preuve, tu pars à cannes. Jsuis tellement jalouse que je te cause même plus. (jusqu'à ce que tu reviennes :p). Bon et si jamais tu croises Sami Frey jeune, ou Mastroïanni, pense à moi hein :D

Anaïs a dit…

Sami Frey ! ! ! Carrement, je le kidnappe et je te le ramene a Saint-Ger ma chère ^^.

C'est aussi bien que tu ne me parle vu que je serai pas la. Le monde est bien fait et je me coupe de la société pendant 3 jours. Into the Wild à Cannes en quelque sorte, en guise d'hommage a Sean Penn ^^

grégory a dit…

mais quand tu es dedans ce n'est pas un bar à thon ;)

Ana a dit…

arrête, tu vas me faire rougir :D